Page d'accueil > Espace publié > Le projet > Ressources > 1998-.... . Pruvost, Jean [et al.]. Musée Virtuel des Dictionnaires (MVD). Université de Cergy-Pontoise.

1998-.... . Pruvost, Jean [et al.]. Musée Virtuel des Dictionnaires (MVD). Université de Cergy-Pontoise.

Créé par le laboratoire Métadif, affilié au CNRS et à l’Université de Cergy-Pontoise, le site internet Le Musée Virtuel des Dictionnaires est accessible au lien suivant : https://dictionnaires.u-cergy.fr/ac.... Il est dirigé par Jean Pruvost et fut ouvert expérimentalement en 1998. Il fut ensuite mis en ligne officiellement en 1999 [1].

Le Musée Virtuel des Dictionnaires présente une histoire des dictionnaires, une recherche chronologique des dictionnaires publiés divisée en douze périodes, une recherche par auteurs et une bibliographie divisée en quatre sections.

Le projet de ce site internet est ambitieux. Il s’agit de présenter et de donner à lire sous une ergonomie simple et au moyen d’exemples, une histoire succincte des dictionnaires en langue française depuis l’Antiquité. Il est question de proposer par ailleurs des bibliographies et des notices sur des lexicographes. Enfin, ce site doit être en évolution permanente et orienté vers l’usager. Jean Pruvost indiquait à ce sujet en 1998 : « l’objectif [est] de donner les renseignements les plus précis » et de penser ce site et plus particulièrement ses bibliographies « comme une structure à géométrie variable, avec des liens facilitant toutes les recherches transversales » [2]. Cependant, ce projet n’a pas été developpé.

Dans ce site, plusieurs éléments posent problème :
— Pour les XVIe, XVIIe et XVIII siècles, les tables chronologiques sont une exacte copie du « Relevé chronologique de répertoires lexicographiques français [ou comportant une partie française] (1539-1863) » publié par Bernard Quemada en 1967 [3]. Les références bibliographiques de Bernard Quemada n’ont pas été corrigées ou révisées. Elles sont reprises à la virgule près.
— La staticité des tables interdit tout tri. Elles ne sont pas et n’ont jamais été exploitables par tri alphabétique croissant ou décroissant d’auteurs, de titres ou de lieux d’édition.
— Le champ de recherche du site est défectueux. Par exemple, la seule requête « estienne » ne retourne aucun résultat depuis plusieurs années.
— Le site se compose de peu de liens internes ou externes.
— La bibliographie des études s’est figée en l’an 2000.
— Et, seules quatre versions numérisées en ligne au format image de dictionnaires publiés aux XVIe et XVIIe siècles sont mentionnées. Or, actuellement, plusieurs centaines de dictionnaires sont accessibles en ligne au format image ou texte.

Ces réserves émises, ce site reste encore à ce jour en ligne un lieu inégalé ! Il présente en effet la plus importante bibliographie sur les dictionnaires du XVIe au XXe siècle rédigés en français.


[1Cf. Pruvost, Jean. Dictionnaires et nouvelles technologies. Coll. écritures électroniques. Paris : PUF, 2000. p.129, note 2.

[2Cf. Pruvost, Jean, Le musée virtuel des dictionnaires : une base de données métalexicographiques. Actes du colloque-atelier international DictA1998 organisé par le Groupe d’Études sur l’Histoire de la Langue Française (GEHLF) et la Société Internationale d’Études Historiques et Linguistiques des Dictionnaires Anciens (SIEHLDA), Université de Limoges, 19-20 novembre 1998. Toronto, SIEHLDA, 1999 et EDICTA, 2000. Disponible en ligne au lien suivant : http://homes.chass.utoronto.ca/~wulfric/siehlda/dicta1998/jp.htm (consulté le 02 05 2022).

[3Quemada, Bernard. Les dictionnaires du français moderne 1539-1863. Étude sur leur histoire leurs types et leurs méthodes. Tome I. Besançon : Centre d’Étude du Vocabulaire Français, 1967, pp. [567]-578.