Page d'accueil > Espace publié > Le projet > Figures > Figure 2. Évolution par langues et dialectes

Figure 2. Évolution par langues et dialectes

Cette figure 2 illustre l’évolution de chacune des langues associée aux éditions et aux émissions des « dictionnaires » pour partie rédigés en français entre 1480 et 1600. Une émission est une publication qui présente une page de titre aux nom et adresse d’un libraire en particulier dans le cadre d’une édition partagée entre plusieurs libraires. Au XVIe siècle, de nombreuses émissions ont été produites. C’est par conséquent avec prudence qu’il faut lire les courbes de cette figure. Le nombre de dictionnaires exprimé ne représente pas nécessairement des dictionnaires différents par leur contenu. Certains dictionnaires en effet sont uniquement différents en raison des adresses qu’ils mentionnent en page de titre. Néanmoins, ces courbes bien qu’imparfaites permettent de visaliser l’intérêt porté à certains langues sur une période donnée.
Après le latin, les langues les couramment associées au français dans un dictionnaire entre 1480 et 1600 sont l’italien, l’espagnol et l’allemand. Viennent ensuite le grec et le néerlandais puis dans une moindre mesure l’anglais. Ces diverses langues ont bénéficié globablement d’un intérêt croissant jusqu’aux années 1580. Au delà des années 1580, le nombre de « dictionnaires » publiés décline malgré un nombre important d’émissions en raison de difficultés sociales, économiques et politiques dus aux affrontements entre protestants et catholiques. Jusqu’aux années 1580, le latin représentait la langue associée majoritairement aux éditions et aux émissions. En deux décennies, de 1590 à 1610, le nombre d’éditions et d’émissions employant le latin a été divisé par deux et le latin dans les années 1600 est en volume non loin de l’intérêt porté à l’italien. Enfin, le jaillissement de l’hébreu au cours des années 1570 n’est que relatif. Il est en effet uniquement dû aux ouvrages de Gessner et Calepino.