Page d'accueil > Le projet

Le projet

Anthonominalie est une base de données interrogeable en ligne, complétée et mise à jour régulièrement. Elle inventorie des notices catalographiques et des références bibliographiques décrivant des dictionnaires, des glossaires, des lexiques, des listes de mots classés alphabétiquement et des recueils de mots centrés sur un thème, rédigés en langue française ou pour partie en langue française, imprimés, sur une période qui s’étend des incunables à 1600. Elle détaille autant que faire se peut les ouvrages cités livre en mains, les exemplaires connus et les versions numériques aujourd’hui disponibles en ligne.

Ce projet a pour ambition de compléter et de réviser la bibliographie sur support papier de Margarete Lindemann (LINDEMANN 1994 : 542-781), point de départ à ce jour obligé de toute recherche sur les dictionnaires rédigés en langue française publiés avant 1600.

Pour mémoire, une table de dictionnaires présente une hétérogénéité de commentaires et de descriptions. La table de dictionnaires par exemple de Charles BEAULIEUX en 1904, de Bernard QUEMADA en 1967, de Frans CLAES en 1974, d’Albert LABARRE en 1975, de Nicole BINGEN en 1987, de Margarete Lindemann en 1994 ou de Hans Josef NIEDEREHE en 1995, est pour partie composée de dictionnaires vus, examinés, et pour une autre partie composée de propos rapportés. Le présent inventaire développe une telle approche. Il s’essaie à sérier les ouvrages de notre sujet et il a pour dessein d’être la somme des tables et des ressources publiées avant lui dans les limites de ce sujet. Ainsi, le présent inventaire décrit des dictionnaires, cite in extenso les notices catalographiques et les références bibliographiques consultées, et, précise en exposant, dans l’entête de chaque notice, la provenance de ses informations lorsque celles-ci sont multiples et contradictoires.

Depuis avril 2021, ce projet s’est enrichi de notices catalographiques et de références bibliographiques détaillant des ouvrages, présentant les mêmes critères, imprimés au XVIIe siècle.